Home > Campagnes solidaires > n° 356 - décembre 2019
Partager sur :

CAMPAGNES SOLIDAIRES


Campagnes solidaires est le mensuel de la Confédération paysanne, engagé avec les paysans et les acteurs du mouvement social dans l'émergence d'autres mondes possibles.

C'est un point de ralliement pour ceux qui veulent comprendre les réalités de la vie et des luttes paysannes dans le monde et ici en Europe.

C'est aussi un espace pour ceux qui veulent s'exprimer sur ces réalités et la manière d'agir sur elles.

Informer, c'est contribuer au débat sur les sujets de société tels que les OGM, la sécurité alimentaire et la mondialisation...

Campagnes Solidaires, notre, votre journal, tente chaque mois de restituer les résistances et les espoirs de ces luttes. Nous avons besoin de vous pour continuer ce combat.

Le numéro du mois

n° 356 - décembre 2019
Editorial
Sommaire Dossier Archives

Editorial

Ne baissons pas les bras !

J'aurais tant aimé écrire ces quelques lignes avec plus d'entrain, de joie et d'espoirs.
Depuis des années, l'élevage va mal. Mais l'élevage n'est qu'une notion. Les éleveurs et les éleveuses, ces hommes et ces femmes qui vivent de et avec leurs animaux, la voilà ma préoccupation.
Être et rester éleveur devient très difficile.
L'amalgame entre les « productions animales » et l'élevage est pernicieux. Nous-mêmes, militant·es de la Confédération paysanne, en lutte depuis toujours contre l'industrialisation de l'agriculture et de notre alimentation, nous nous laissons aller à utiliser ce terme de « productions animales ». Or nous sommes éleveurs avant tout !
Nous sommes confrontés aux discours simplistes qui nous répètent que réduire sa consommation de viande sauvera notre planète, délaissant les explications plus complexes sur la responsabilité des échanges commerciaux mondiaux.
Puis cette propagande du mouvement végan qui produit en chacun de nous, éleveuses et éleveurs paysans, des effets indéniables.
Et ces agressions économiques – accords de libre-échange, Pac, loi Egalim - qui poussent à arrêter, à cesser son activité ou, pire, au geste fatal.
Les cours de la viande bovine n'en finissent plus de chuter, des cheptels entiers sont annoncés à la vente sans preneur, et les sécheresses successives ont fini d'anéantir les perspectives que les paysan·nes savaient construire après chaque épreuve.
Nous mesurons la souffrance qui grandit dans les fermes d'élevage, l'angoisse qui monte, les gorges qui se serrent, les peurs qui se cristallisent...
Un silence assourdissant souffle sur ces fermes et ces territoires meurtris, laissant se développer les manipulations sémantiques des lobbys destructeurs. Le fatalisme s'infiltre partout !
En écrivant ces lignes, je repense aussi à toutes les énergies croisées sur le terrain et à toutes les montagnes que nous avons déjà su soulever.
Imaginons des actions, soyons innovants, soyons impertinents, soyons les lanceurs d'alerte que nous avons toujours su être, surtout soyons toujours présents auprès des éleveurs et des éleveuses.
Parce que la Confédération paysanne défend un élevage où la relation avec nos animaux est fondamentale, rassemblons-nous pour préserver nos valeurs ! Car elles sont porteuses d'espoir, de partage et d'avenir.
Ne baissons pas les bras, et donnons-nous la force de gagner nos combats !

Emilie Jeannin

TROUVEZ UNE CONF'
NOUS CONTACTER interdépartementale Nord et Pas-de-Calais
Confédération Paysanne 59-62
40 avenue Roger Salengro - 62223 Saint Laurent Blangy - 03 21 24 31 53