Home > Mobilisations > Marche contre Bayer-Monsanto samedi 18 mai à Lille
Partager sur :

MOBILISATIONS

Marche contre Bayer-Monsanto samedi 18 mai à Lille

Le Collectif anti-ogm 59/62, le collectif Biodoversity is not dead, la campagne Glyphosate, EELV, Générations futures et la Confédération Paysanne, organisent une manifestation contre les pesticides dans le cadre de la Marche Mondiale contre Monsanto et Bayer ce samedi 18 mai. Le rendez-vous est à 14 h 30 Grand Place. Venez avec vos drapeaux, vos panneaux et vos affichettes ! La manifestation s'achèvera Boulevard Lebas pour permettre aux participants de rejoindre la fête de l'environnement et des solidarités qui a lieu ce week-end à la gare St Sauveur.

Ne nous laissons plus empoisonner, changeons nos pratiques avant qu'il ne soit trop tard !

Du niveau de la ferme à celui de l'agriculture dans son ensemble, la généralisation des pesticides en agriculture est indissociable de la compétition acharnée sur les prix,
du libre-échange, et de la difficulté des paysans à obtenir un revenu juste et stable. Sortir des pesticides présuppose donc une transformation de la condition économique faite aux paysans, qui fait des pesticides une béquille au revenu. Dans cette perspective, la Confédération paysanne revendique :

LA FIN DES ACCORDS DE LIBRE-ÉCHANGE
Avec ces accords, le droit de la concurrence prime sur le droit social. Le coût du travail et la rémunération de la main-d'oeuvre sont considérés comme une variable d'ajustement. Par ailleurs le poids du lobby des multi-nationales entraîne un affaiblissement des normes protectrices de la santé, de l'environnement et des consommateur.rice.s. Il sera donc toujours plus difficile pour les Etats et les paysan.ne.s de s'affranchir des pesticides dans ces conditions.

UNE POLITIQUE AGRICOLE ET ALIMENTAIRE COMMUNE (PAAC) QUI ASSURE UN REVENU AUX PAYSAN.NE.S
Cette PAAC doit réguler les productions agricoles afin d'obtenir des prix stables et justes. Des aides spécifiques à l'actif doivent prendre en compte l'emploi et rétribuer les fonctions sociales, sociétales et environnementales de l'agriculture paysanne. Cette PAAC doit aussi financer des mesures d'accompagnement individuel et collectif de transition vers une agriculture sans pesticides.

L'INTERDICTION IMMÉDIATE DES PRODUITS LES PLUS DANGEREUX ET TOXIQUES, LES CMR* (CANCÉROGÈNES, MUTAGÈNES, REPROTOXIQUES) ET LES PE (PERTURBATEURS ENDOCRINIENS)
L'interdiction immédiate des produits les plus dangereux et toxiques, les CMR* (cancérogènes, mutagènes, reprotoxiques) et les PE (perturbateurs endocriniens) afin de réduire au maximum les risques sanitaires liés aux pesticides. Ces interdictions doivent êtres couplées à l'interdiction aux frontières de produits traités avec ces mêmes pesticides, comme cela a été fait pour le cas du diméthoate.

Télécharger notre livret "Sortir des pesticides"

TROUVEZ UNE CONF'
NOUS CONTACTER interdépartementale Nord et Pas-de-Calais
Confédération Paysanne 59-62
40 avenue Roger Salengro - 62223 Saint Laurent Blangy - 03 21 24 31 53